25 Sep L’info start up : pivotez !

PIVOTEZ ! C’est le nouveau buzzword à la mode dans le monde des start-up. Décryptage.

Pivoter

\pi.vɔ.te\ verbe instransitif

Tourner ou se rabattre autour d’un axe, autour d’un point fixe. Tourner, se retourner sur soi-même.

Quand on crée sa société, on a une idée en tête. Ce que l’on veut faire, vendre, à qui, à quel prix, etc. Force est de constater qu’une fois sur le marché, quelques ajustements s’opèrent. Et c’est là qu’on « pivote », qu’on adapte son business aux réalités du marché.

Prenons un cas d’école : une fois votre produit lancé, vous réalisez que votre stratégie commerciale et vos actions de communication ne sont pas si efficaces. Plus fort encore, vous identifiez un nouveau créneau plus porteur, voire même une opportunité de développement en diversifiant votre activité. Pas de panique !  Soyez souples et pivotez en douceur. Ne remettez pas tout en cause, mais tentez une nouvelle approche, un nouveau regard sur votre projet. Réussir, c’est aussi s’adapter aux réalités économiques du marché.

« Un pivot est souvent partiel. Il peut s’agir d’un changement de clientèle (passer du BtoC au BtoB, par exemple), de mode de rémunération (abandonner le gratuit pour l’abonnement…) ou de technologie (se resserrer sur une seule fonctionnalité du logiciel…). Il n’est pas question de tout révolutionner, mais de modifier le cap pour arriver à bon port. »

Management – Septembre 2017 – Valérie Froger

5 conseils pour bien pivoter :

• Faites le deuil de votre idée de départ : pas toujours évident d’admettre que l’on s’est trompé et de mettre son égo de côté. Pourtant, accepter de se remettre en question est indispensable.

• Trouvez le bon timing : ce n’est pas parce que vous venez de lancer votre produit et que les ventes n’explosent pas tout de suite qu’il faut tout revoir. Il faut laisser le temps à votre idée / produit de se faire une place. La difficulté réside à saisir le bon timing, sans s’empêtrer dans une idée ou stratégie qui ne fonctionne pas. Il faut savoir rebondir au bon moment.

• Communiquez avec votre équipe : tout changement doit être compris pour être bien accepté. Il est primordial de parler avec votre équipe, qui se sentira impliquée dans le « pivot », ne baissera pas les bras devant la difficulté et partagera la vision de l’entreprise.

• Regardez au-delà de vos œillères : pour voir les choses différemment, quoi de mieux que d’apporter un œil neuf sur votre projet. Pensez à recruter un nouveau collaborateur, demander des avis extérieurs ou réaliser des sondages auprès de votre cible. Autant d’actions qui vous permettront de porter un regard neuf sur votre projet et de faire le tri entre ce que vous gardez et ce qu’il faut faire évoluer.

• Ne pivotez pas trop fort !


Le petit conseil bouquin : On m’avait dit que c’était impossible: Le manifeste du fondateur de Criteo, de Jean-Baptiste Rudelle, Stock, 2015. Vous pouvez le retrouver ici

CRITEO est très souvent cité comme un exemple de pivot réussi. Nous vous conseillons la lecture du livre du fondateur, Jean-Baptiste Rudelle, qui y raconte son aventure entrepreneuriale.